Il y a quelques mois, nous avons fait la rencontre d’Albert Begaud, fondateur de Midori, une extension web qui permet de savoir en un coup d’oeil si un produit de soin personnel contient des ingrédients problématiques (cancérigènes, nuisibles au développement des bébés, au système reproducteur ou aux fonctions du cerveau, irritants/allergènes, etc.).

Nous sommes tout de suite tombés sous le charme! 

Lors de ses recherches, les produits Savan, sans vouloir trop nous vanter, avaient tous obtenu la note de 100/100, et Albert voulait savoir si une forme de collaboration entre nos deux compagnies était possible. 

Ayant des valeurs et objectifs semblables à Midori nous avons été emballés par la proposition et par leur projet, et c’est pourquoi nous avons décidé de vous faire découvrir ce nouvel outil plus qu’utile en ces temps de magasinage en ligne! 

Nous vous présentons donc, sous forme d’une petite interview questions-réponses, l’assistant au shopping web Midori qu’on vous invite à installer dès maintenant en cliquant ici!

 

Qui est Midori? L’équipe derrière la plateforme?  Votre « background »?

Midori est une jeune entreprise technologique montréalaise qui a vu le jour pendant la pandémie à l’automne 2020. Nous sommes une équipe de 8 passionnés avec des parcours très variés allant du génie chimique au data-mining. C’est drôle, car ça fait plus de 6 mois qu’on travaille ensemble tous les jours sans avoir eu la chance de se rencontrer ‘en vrai’ pour la plupart. L’équipe est éparpillée entre Montréal, Toronto, New York et Shanghai.

 

Pourquoi avez-vous donné le nom Midori?

Midori, qui veut dire ‘vert’ en Japonais est un hommage aux origines de notre fondateur Albert qui est né au Japon. On parle souvent du « greenwashing » et des techniques que les départements marketing utilisent pour attirer les consommateurs et on a trouvé cela ironique de s’appeler « vert » (petite anecdote : Il se trouve que Midori est aussi le nom d’une marque d’alcool et on se fait « tagger » par erreur parfois sur les réseaux par des aficionados de la boisson!).

 

D’où est venue l’idée de lancer l’extension?

L’idée est survenue lorsqu’Albert cherchait un shampooing pour son chien Sushi (on reste toujours sur le thème du Japon). C’était très pénible de trouver les listes d’ingrédients sur les photos de produits en ligne (pandémie oblige) et encore plus difficile de comprendre l’impact de ces ingrédients. On s’est dit à ce moment-là qu’on se devait de vulgariser puis démocratiser l’accès à cette information scientifique pour permettre au plus grand nombre de consommateurs de faire des choix en adéquation avec leurs valeurs. 

 

Pouvez-vous nous expliquer brièvement comment l’extension fonctionne? Y a-t-il un coût associé à son utilisation? Quels types de produits peut-on analyser et sur quels sites? 

L’extension est 100% gratuite et fonctionne sur les versions en Anglais des sites

de Sephora, UltaBeauty et Amazon (et maintenant Savan). Pour faire simple, on scanne la liste d’ingrédients sur une page web puis on va chercher l’information scientifique dans notre base de données. Le tout est ensuite renvoyé sur l’extension pour être disponible quasi immédiatement pour l’utilisateur. On a commencé avec tous les produits de soins qui viennent en contact avec la peau – ceci inclut les cosmétiques, shampooings, crèmes solaires, etc. La seule limitation survient lorsque le site ne divulgue pas sa liste d’ingrédients. Dans ce cas-là on va chercher la liste directement chez le fabricant.

 

Sur quelles données l’extension se base-t-elle pour donner une note?

Toutes les données sont extraites de sources gouvernementales ou de publications revues par un comité de lecture. Notre score est calculé selon la certitude des analyses scientifiques et leur impact sur la santé. Nous avons aussi un système de filtres qui permet à l’utilisateur de choisir les alertes qu’il ou elle souhaite recevoir afin d’obtenir une note plus personnalisée.

 

Vous avez sûrement analysé beaucoup de produits depuis que votre application est en service. Selon les résultats obtenus y a-t-il une majorité de produits susceptibles de nuire à notre santé? Quels types de compagnies obtiennent généralement de meilleures notes

Vous seriez surpris par le nombre de produits commercialisés en Amérique du Nord qui contiennent des ingrédients interdits dans d’autres régions du monde comme en Europe, en Australie ou au Japon. Pour qu’un gouvernement décide d’aller à l’encontre des lobbies puissants de l’industrie chimique, il doit y avoir des preuves irréfutables. On ne trouve ça pas normal que l’endroit où on vit est un facteur important qui détermine la qualité des produits qu’on utilise tous les jours.

En ordre général, on remarque que les formulations les plus simples ont souvent un score plus élevé. Ces marques ont fréquemment un style minimaliste avec des récipients épurés et peu de jargon marketing. D’autre part, les marques qui bombardent les consommateurs de messages censés augmenter la confiance et démontrer la qualité du produit ont souvent des choses à cacher…

Quel est votre constat sur l’industrie des cosmétiques?

On trouve que c’est une industrie qui manque de transparence et de réglementation notamment au niveau des revendications que les marques font à propos de leurs produits. Il existe tellement d’options aujourd’hui que l’exploitation des échappatoires juridiques devient monnaie courante et le consommateur se retrouve à faire des choix qui sont plus forcément en adéquation avec ses valeurs, malgré de bonnes intentions. 

Chaque semaine il y a de nouvelles affaires judiciaires reliées à l’utilisation des produits de beauté et on s’assure de suivre les résultats pour mettre à jour notre base de données.

 

Est-ce que les produits qui sont qualifiés de naturels reçoivent en général de meilleurs scores? Quels genres de produits sont plus à problèmes?

Oui, généralement les ingrédients dérivés de plantes sont mieux notés, car aucune étude sérieuse ne prouve un impact nocif sur la santé.  

Les shampooings et rouges à lèvres par exemple ont du mal à obtenir des scores élevés à cause des conservateurs et colorants utilisés. 

À quoi peut-on s’attendre de Midori dans les prochains mois/années? 

Beaucoup de choses! Pour commencer, on veut offrir l’extension sur les sites que nos utilisateurs nous demandent et continuer à faire grandir notre base de données pour y inclure d’autres catégories de produits (lave-vaisselle, lessive, produits pour chiens et chats, lingettes, etc.). On va aussi incorporer d’autres indicateurs (packaging, transport, matières premières) pour aider les gens à réduire leur impact sur l’environnement. Pour finir, notre système permettra à l’utilisateur de se créer un profil pour rapidement trouver des produits/recommandations personnalisés.

Nous sommes toujours friands de nouvelles idées et concepts donc n’hésitez pas à nous rejoindre pour nous faire part des vôtres!

 

Si vous désirez profiter des avantages gratuits de l’extension ou en savoir plus sur Midori, nous vous invitons à visiter leur page web. Pour installer l'extension, c'est par ici! 

Previous Article Next Article
Get 15% off!
On vous offre 15% de rabais sur votre première commande en vous abonnant à l'infolettre.
Non merci!